Article du

16/10/2014

Actualités, témoignages
et réflexions qui nous animent...

Transition socio-écologique

Le verre au Québec: récupéré ou recyclé? Ce n’est pas la même chose!

Au Québec, le taux de récupération du verre est d’environ 50%. Pourtant le verre issu des centres de tri n’est pas recyclé pour faire des contenant en verre ! Pourquoi? Parce que récupération et recyclage, ce n’est pas la même chose !

Le verre au Québec: Récupéré ou recyclé? Ce n’est pas la même chose!

En réalité, le verre qui est mis dans le bac de récupération, le plus souvent se casse, et arrive aux centres de tri sous la forme de tessons de verre ou de poudre de verre, où il se mélange à d’autres matières. Sa qualité s’en trouve donc nettement diminuée, et sa valorisation se fait essentiellement sous forme de matériaux de recouvrement dans les centres d’enfouissement, de produits abrasifs ou encore, dans une moindre mesure, de matériau de substitution dans le bitume et le béton. Une autre partie s’en va sur les marchés internationaux.

Pour pouvoir recycler le verre sous la forme de contenants de verre, il faudrait trier à la source...

Et la consigne dans tout ça?

Il existe généralement une certaine confusion entre les termes. Le plus souvent, on pense consigne = réutilisation, et collecte sélective (le bac vert) = recyclage.
Or la consigne ne porte pas que sur les contenants réutilisable (communément appelés contenants à remplissage multiple, ou CRM). Seules les bouteilles de bière brunes sont destinées à être re-remplies. Il s’agit d’une consigne privée, gérée par les brasseurs. Tous les autres contenants consignés (bouteilles de bières transparentes, cannettes en aluminium, contenants de boissons gazeuses en plastique) sont récupérés à des fins de recyclage.

Signalons au passage que si une consigne était mise sur les bouteilles de vin, ce ne serait pas pour les retourner aux producteurs, de l’autre coté des océans (comme je le pensais jusqu’à tout récemment) ! L’idée d’un tri à la source serait d’augmenter la qualité des matières et de pouvoir les garder au Québec.

Les ilots de récupération tels qu’installés en Europe ou au Japon remplissent également cette fonction.

Reste la question épineuse des coûts... Le gouvernement a annoncé pour 2013 une étude sur les systèmes de collecte sélective et de consignation incluant des aspects environnementaux, sociaux et économique, qui permettra de comparer les performances des deux systèmes et d’évaluer l’option d’une hausse de la consigne. Le débat est donc lancé. Reste à savoir comment le nouveau ministre du développement durable David Heurtel se positionnera sur le sujet.

Article réalisé à partir d’une entrevue avec Karel Ménard, directeur général du Front Commun Québécois pour une Gestion Écologique des Déchets (FCQGED)
Le verre au Québec: Récupéré ou recyclé? Ce n’est pas la même chose!

Pour nous contacter, écrivez-nous à bienvenue@ellio.ca
ou appelez-nous au 514 571 0528.
Logo Ellio Noir